LSD – Abords de la forêt – Route d’abord

Continuons notre rebrousse-chemin à travers le tome 1 en extirpant les chemins optimaux de la 2e partie du livre, les abords de la forêt. Comme dit dans un article précédent, cette partie est divisée en 2 sous -parties totalement distinctes :

1/ Un passage par la forêt avant de rejoindre la route de Toran (50 chapitres)

2/ Un passage par la route avant de rejoindre la forêt (25 chapitres)

Le fait d’être en 2 parties au lieu de 3, et des parties d’une longueur totalement inégale en plus font que l’arborescence est beaucoup plus étalée. Intéressons-nous d’abord à la partie la plus courte:

Read more

LSD – Abords de la ville – Rivière Eledil

Continuons notre rebrousse-chemin à travers le tome 1 en extirpant les chemins optimaux de la 3e partie du livre, les abords de la ville. Comme dit dans un article précédent, cette partie est divisée en 3 sous -parties totalement distinctes :

  1. Le Cimetière des Anciens ( interdit pour une bonne raison…) (30 chapitres)
  2. La grand route (et son immense armée démoniaque) (18 chapitres)
  3. La rivière menant la grande rivière Eledil (et ses méandres et courants) (24 chapitres)

On a vu le Cimetière des Anciens et la Grand route, il est temps de se tourner vers la rivière Eledil.

(Note: Je remercie Lekhor de la Taverne des Aventuriers pour m’avoir fait découvrir YeD, qui m’a permis de faire les graphes de cet article)Read more

LSD – Concepts – qu’est ce qu’un chapitre

Petite pause pour parler de quelques concepts que j’ai dû identifier dans les Livres dont on est le Héros pour faire toute cette étude. Quand on prend un LDVELH, on voit facilement qu’on a des chapitres, et des liens entre les chapitres.

Ce qui est un peu moins visible, c’est qu’un chapitre est composé de séquences (crédit Ad pour le concept). Et que ce sont ces séquences qui ont des liens entre eux.

On va développer chacun de ces concepts, puis pourquoi c’est intéressant d’identifier tout ça

Les Chapitres

Un chapitre est un découpage arbitraire contenant au moins une séquence. Je dois les garder principalement pour des raisons de compréhension avec le matériau initial. En gros, on est plus dans la forme que dans le fond.

Un chapitre contient au moins une séquence, et il n’y a pas de limite au nombre maximum de séquences qu’il peut contenir.Read more

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 7

Continuons notre rebrousse-chemin à travers le tome 1 en extirpant les chemins optimals de la 3e partie du livre, les abords de la ville. Comme dit dans un article précédent, cette partie est divisée en 3 sous -parties totalement distinctes (dans l’ordre sur l’image) :

  1. Le Cimetière des Anciens ( interdit pour une bonne raison…) (30 chapitres)
  2. La grand route (et son immense armée démoniaque) (18 chapitres)
  3. La rivière menant la grande rivière Eledil (et ses méandres et courants) (24 chapitres)

Toutes ces parties commencent soit au chapitre 153, soit au 142 et finissent principalement au 288/129, et, dans 2 uniques cas, au 145/165 (ce qui nous emmène ensuite sur la voie de l’inconscience). Elles sont tellement visibles sur ce coup que je ne crois pas avoir besoin de les entourer. Voyons la première.Read more

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 6

Intéressons nous à la 4e partie (Update 17/11: rajout des numéros de chapitres à chaque étape) :

Holmgard

Ceci est une ville.

Comme dit au chapitre Macro, celle-ci est subdivisée en 4 sous parties:

  • en bleu, A, 1 chapitre réservé
  • en rouge, B, 11 chapitres réservés
  • en vert, C, 15 chapitres réservés
  • en jaune, D, 2 chapitres réservés (et un 3e hors caméra).

Ceci est un plan d’une ville

On remarque immédiatement que les seuls chapitres communs à plusieurs sous-parties sont au début (5 chapitres) et à la fin de la partie (3 chapitres).Read more

Projet Loup Solitaire Désossé – Sommaire

Le projet: étudier la construction du tome 1 de la série Loup Solitaire dans la catégorie Livre dont vous êtes le Héros (LDVELH), entre autres pour identifier les différents chemins possibles, les intentions de l’auteur et comment se construit un LDVELH. Si le projet vous intéresse, gardez cet article dans un coin, je le mettrai à jour àRead more

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 5

modranvdark_post

On m’a récemment fait  remarquer, sur un sujet tout à fait différent, que j’avais une tendance marquée à rentrer directement dans le détail. Et c’est clairement le cas dans cette série d’article, donc, pour le 5e, on va prendre un peu de recul.

Vue GPS (Guidage Par Sorcier)

Pour commencer, voici la carte fournie dans le tome 1. Pour plus de lisibilité, je vous ai rajouté une flèche bleue pour le point de départ du tome 1 et une orange pour la destination finale. 

Où est Loup Solitaire?

Read more

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 4

modranvdark_post

Dans les articles précédents, j’ai parlé de quelques concepts rapidement, qu’il vaut mieux que je creuse avant de continuer plus avant. Il s’agit:

  • du Loup Solitaire Moyen (et Min et Max pendant qu’on y est)
  • de la dangerosité des combats (et, globalement, des risques)
  • <Read more

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 3

modranvdark_post

Depuis la dernière fois qu’on s’est croisés, j’ai fini par mettre le nez (tiens, même démarrage que la dernière fois) dans cette histoire de Projet Aon. Et j’ai découvert que quelqu’un avait déjà fait l’arborescence avec laquelle je me bats sur Gephi. Elle est même dynamique, claire et permet d’accéder aux différents chapitres.

Je vous le cache pas, j’ai eu un instant de défaitisme, en mode “bon ben en fait, ça existe déjà ce que je fais”. Sauf qu’en fait, non. Leur arborescence me fait gagner du temps. Mais elle manque d’informations.

Du coup, après quelques captures d’écran, et – bien sur – de faux départs, on passe, sur les 56 chapitres qui compose le début, de ça:

Cliquez pour la version agrandie

A ça:

Tome 1 - Partie 1 MaJ

Cliquez aussi pour la version agrandie

Read more

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 2

modranvdark_post

Depuis la dernière fois qu’on s’est croisés, j’ai fini par mettre le nez dans les tutos de Gephi. Bien m’en a pris, j’ai pu rendre les choses un peu plus lisibles pour moi, en particulier en faisant varier la taille des nœuds en fonction de leur nombre de degrés (ie le nombre de liens entrants et sortants). En revanche, le manque d’une fonction ctrl+z se fait cruellement sentir, comme dans la vraie vie. Je dois sauvegarder avant chaque manipulation un peu majeure.

De plus, les algorithmes de rangement automatique ne correspondent pas à mes besoins. Visiblement, les gens qui les ont développés (et il y a des articles scientifiques associés à la plupart) n’ont pas fait face à ma problématique – avoir des chapitres qui se suivent et les ranger au maximum dans le même sens (ici, de bas en haut) en minimisant les liens qui se croisent.

Enfin, le fait de ne pas pouvoir ouvrir plusieurs Gephi en même temps pour travailler en parallèle sur plusieurs éléments, mais à la place devoir ouvrir des espaces de travail dans le même projet et non liés à la même source de données font qu’on est loin d’avoir un outil parfait pour moi.

Néanmoins, l’aspect visuel aide beaucoup à la compréhension. Mais j’y reviendrai. Avant ça, nous allons répondre à la question: “Quel est le plus court chemin”

Read more

1 2