Category Archives: Articles

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 6

Intéressons nous à la 4e partie (Update 17/11: rajout des numéros de chapitres à chaque étape) :

Holmgard

Ceci est une ville.

Comme dit au chapitre Macro, celle-ci est subdivisée en 4 sous parties:

  • en bleu, A, 1 chapitre réservé
  • en rouge, B, 11 chapitres réservés
  • en vert, C, 15 chapitres réservés
  • en jaune, D, 2 chapitres réservés (et un 3e hors caméra).

Ceci est un plan d’une ville

On remarque immédiatement que les seuls chapitres communs à plusieurs sous-parties sont au début (5 chapitres) et à la fin de la partie (3 chapitres). Continue reading

Projet Loup Solitaire Désossé – Sommaire

Le projet: étudier la construction du tome 1 de la série Loup Solitaire dans la catégorie Livre dont vous êtes le Héros (LDVELH), entre autres pour identifier les différents chemins possibles, les intentions de l’auteur et comment se construit un LDVELH.

Si le projet vous intéresse, gardez cet article dans un coin, je le mettrai à jour à chaque nouvel article.

L’origine de ce projet est la redécouverte, suite à un déménagement, de ma collection de Livre dont on est le Héros, en particulier de la série Loup Solitaire.

Après avoir refait les 6 premiers livres, et redécouvert le fait que des objets d’un tome pouvaient servir dans un autre, je me suis demandé s’il y avait un chemin optimal à travers cette série. Puis, de manière plus générale et comme j’ai un intérêt particulier pour les statistiques, j’ai voulu lui ouvrir le ventre et farfouiller dans les entrailles pour comprendre un peu les arcanes de la création d’un LDVELH.

Voici la liste des articles actuellement en ligne:

 

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 5

modranvdark_post

On m’a récemment fait  remarquer, sur un sujet tout à fait différent, que j’avais une tendance marquée à rentrer directement dans le détail. Et c’est clairement le cas dans cette série d’article, donc, pour le 5e, on va prendre un peu de recul.

Vue GPS (Guidage Par Sorcier)

Pour commencer, voici la carte fournie dans le tome 1. Pour plus de lisibilité, je vous ai rajouté une flèche bleue pour le point de départ du tome 1 et une orange pour la destination finale. 

Où est Loup Solitaire?

Continue reading

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 3

modranvdark_post

Depuis la dernière fois qu’on s’est croisés, j’ai fini par mettre le nez (tiens, même démarrage que la dernière fois) dans cette histoire de Projet Aon. Et j’ai découvert que quelqu’un avait déjà fait l’arborescence avec laquelle je me bats sur Gephi. Elle est même dynamique, claire et permet d’accéder aux différents chapitres.

Je vous le cache pas, j’ai eu un instant de défaitisme, en mode “bon ben en fait, ça existe déjà ce que je fais”. Sauf qu’en fait, non. Leur arborescence me fait gagner du temps. Mais elle manque d’informations.

Du coup, après quelques captures d’écran, et – bien sur – de faux départs, on passe, sur les 56 chapitres qui compose le début, de ça:

Cliquez pour la version agrandie

A ça:

Tome 1 - Partie 1 MaJ

Cliquez aussi pour la version agrandie

Continue reading

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 2

modranvdark_post

Depuis la dernière fois qu’on s’est croisés, j’ai fini par mettre le nez dans les tutos de Gephi. Bien m’en a pris, j’ai pu rendre les choses un peu plus lisibles pour moi, en particulier en faisant varier la taille des nœuds en fonction de leur nombre de degrés (ie le nombre de liens entrants et sortants). En revanche, le manque d’une fonction ctrl+z se fait cruellement sentir, comme dans la vraie vie. Je dois sauvegarder avant chaque manipulation un peu majeure.

De plus, les algorithmes de rangement automatique ne correspondent pas à mes besoins. Visiblement, les gens qui les ont développés (et il y a des articles scientifiques associés à la plupart) n’ont pas fait face à ma problématique – avoir des chapitres qui se suivent et les ranger au maximum dans le même sens (ici, de bas en haut) en minimisant les liens qui se croisent.

Enfin, le fait de ne pas pouvoir ouvrir plusieurs Gephi en même temps pour travailler en parallèle sur plusieurs éléments, mais à la place devoir ouvrir des espaces de travail dans le même projet et non liés à la même source de données font qu’on est loin d’avoir un outil parfait pour moi.

Néanmoins, l’aspect visuel aide beaucoup à la compréhension. Mais j’y reviendrai. Avant ça, nous allons répondre à la question: “Quel est le plus court chemin”

Continue reading

50 ways to live your Lone Wolf – Partie 1

modranvdark_post

Ca vous est déjà arrivé de vous demander quel était le chemin optimal à travers un Loup Solitaire? Combien de chemins existaient? Les chances de mourir?

Non? Ah. moi oui. Vous savez même pas qui est Loup Solitaire? Ah. On va juste prendre quelques lignes pour résumer ça, ceux qui connaissent, vous pouvez descendre directement au chapitre “Le projet”. Après avoir pris une minute à la mémoire de Joe Dever avant.

Loup Solitaire

Loup Solitaire est une série particulièrement connue de Livre dont on est le Héros, des bouquins qui ont fait fureur dans ma prime jeunesse. Ces livres étaient des histoires à vivre, découpées en chapitres dans lesquelles le lecteur évoluait en fonction de ces choix. Un paragraphe typique contenait une description liée au choix précédent, puis une indication de prendre une décision et d’aller au chapitre correspondant. Un exemple étant plus parlant:

loup-solitaire-extrait_162

Ainsi donc, le chapitre 162 propose d’aller en 258 si une discipline particulière est disponible, en 127 sinon.

Chacune de ces décisions peut engendrer une perte de points de vie (et la mort en leur absence), un combat, un gain ou perte d’objets, etc. Ce qui nécessite donc une fiche récapitulative du personnage. Certaines résolutions étant liées au hasard, on y trouvait une “table de hasard” permettant de tirer un chiffre entre 0 et 9.

Une sorte de partie de Jeu de Rôle condensée, simplifiée, et en solo (à quelques exceptions près) en résumé.

Continue reading

Fifty – Une histoire en 50 mots

modranvdark_post

Comme il faut toujours que je me disperse, j’ai décidé, pour la 2e fois officielle et la 3e fois officieusement, de participer au concours de fifties de Saint-Epondyle. Qu’est ce qu’un fifty, me demanderez-vous? Un fifty, c’est une histoire en 50 mots maximum. Plus un titre.

Par exemple (tiré d’ici):

Le peintre apporte les dernières touches à son tableau puis observe son oeuvre. Ses doigts effleurent les reliefs puis sa main s’enfonce dans la toile. Il avance, traverse complètement la toile et cherche sa place au milieu des pigments. Il prend la pose et attend que ça sèche. Autoportrait.

Et ben c’est pas simple. Ma première participation n’avait pas été travaillée, en mode “J’ai envoyé mon texte 10 minutes après qu’on m’en ait parlé”. A noter que la plupart des articles que j’ai publiés sur ce blog sont des 1ers jets aussi, la plupart du temps parce que sinon, l’épée de Damoclès du “boh-qui-ça-peut-intéresser” s’abat, et je ne publie jamais l’article… Au moins, 50 mots, ça se retravaille plus vite (j’ai pas dit facilement). Ca a donné ça: Continue reading

Inktober encore du masochisme

modranvdark_post

Si vous connaissez des dessinateurs (en herbe ou pas), vous les entendez peut-être parler de Inktober. Surement déjà à mots couverts, associé à la phrase “je suis déjà à la bourre…”.

En fait, quelque part, si vous connaissez des écrivains (en herbe ou pas), ça doit vous rappeler leur réaction face à la NaNoWriMo.  Si vous êtes vous-mêmes dessinateur ou écrivain et dans le secret, vous êtes peut-être en train de pâlir en vous apercevant qu’on est le 03 Octobre 2016…

L’Inktober, c’est donc la NaNoWriMo des dessinateurs, ie un dessin à l’encre par jour pendant 30 jours, ie 30 jours de torture pour se donner un coup de pied aux fesses et se délier un peu la main. Pour rappel, la NaNoWriMo, c’est en Novembre, on en a déjà parlé sur ce blog, et il s’agit de faire 50 000 mots en 30 jours.

C’est loin d’être facile de tenir les 30 jours (M’sieur, tu me dis si tu veux pas que je te tape l’affiche 😉 ). Mais on se sent obligé de retenter chaque année (rah, c’est sur ton facebook maintenant, vil !). Suivez #Inktober pour voir des créations… Juste waouh.

Donc, ben, vu que le thème du 1er Octobre, c’était rapide

inktober_01