50 ways to live your Lone Wolf – Partie 5

modranvdark_post

On m’a récemment fait  remarquer, sur un sujet tout à fait différent, que j’avais une tendance marquée à rentrer directement dans le détail. Et c’est clairement le cas dans cette série d’article, donc, pour le 5e, on va prendre un peu de recul.

Vue GPS (Guidage Par Sorcier)

Pour commencer, voici la carte fournie dans le tome 1. Pour plus de lisibilité, je vous ai rajouté une flèche bleue pour le point de départ du tome 1 et une orange pour la destination finale. 

Où est Loup Solitaire?

On va zoomer dessus, hein, c’est pas forcément évident à voir. Épique comme voyage, non? Ca consiste « simplement » à aller à la ville d’à côté.

Un saut de puce

Je vous l’ai mesuré, de porte à porte, y a 2 centimètres sur la carte, qui correspondent à un peu moins de 75 miles, soit un peu plus de 110 kilomètres. A pied. En territoire envahi par un ennemi nombreux, plus rapide car souvent monté, et disposant d’une vue d’en haut grâce aux Kraans, sorte de ptéranodon démoniaque. Du gâteau… Ça reste un des plus courts déplacements de la série.

OBELIX ON A DIT 3 PARTS

Tournons nous vers la superbe arborescence de Project Aon  – avant que j’y rajoute des tonnes de symboles et couleurs – et voyons ce qui saute aux yeux.

Comme par exemple, ça:

Tous les chapitres précédents mènent au 97, la majorité mène aussi au 200. Les chapitres précédant ces 2 choix sont extrêmement chaotiques, avec des croisements et recroisements dans tous les sens.

On a ensuite 2 chemins TOTALEMENT séparés jusqu’à ce qu’on ait ça:

Les 2 chemins finissent chacun sur les 3 mêmes options, qui enchaînent sur 3 chemins là encore totalement séparés, jusque là:

Tous les chemins mènent au 129, la majorité mène aussi au 165 (dont le chemin, anecdotique, fait partie du « plus court chemin »; c’est le fameux « je m’évanouis et je finis l’aventure »). En dehors du 165, on a grosso-modo 3 chemins distincts.

Qu’est ce que ça veut dire? Que le premier tome (350 chapitres) est séparé en 4 parties distinctes :

  1. La forêt (Environ 150 chapitres)
  2. Les abords de la forêt (environ 75 chapitres)
  3. Les abords de la ville (environ 75 chapitres)
  4. La ville (environ 35 chapitres)

On notera que ces 4 parties sont en plus de taille décroissante en nombres de chapitres.

De plus, la 1ère est non seulement la plus longue mais aussi, et de loin, la plus entrecroisée. Un peu comme le premier choix du livre lié à une compétence est artificiellement long et complexe, la 1ère partie est elle aussi particulièrement longue et complexe comparée au reste du livre.

J’ai cru au début à un choix artificiel et puis… Je me suis souvenu que c’est une forêt ! Quoi de plus normal que de se perdre en forêt (d’autant plus lorsqu’on sort des chemins pour éviter l’attaque d’une créature ailée capable d’emporter un cheval), de croiser un chemin qu’on a déjà croisé plus tôt, ou de s’apercevoir qu’un chemin qu’on pensait droit tournait subtilement sur lui-même.

Concernant les 3 autres parties, comme dit rapidement, elles se subdivisent en chemins totalement séparés., qu’on peut donc définir en fonction de ce qu’ils s’y passe.

LES ABORDS DE LA FORET

Le 1er chemin nous emmène sur un pont en plein milieu de la forêt, où une bataille fait rage entre les Giaks et le prince Pelathar, fils du roi, accompagné de nombreux soldats. C’est une route difficile, qui laisse 3 opportunités de la quitter pour rejoindre la route entre le port de Toan et Holmgard.

En particulier, il est (très) possible pour Loup Solitaire de mourir enlisé dans un marais, et seule la chance l’en empêchera (3.5% de chances de survivre au marais…). Sa récompense dans ce cas? Une potion d’Alether, qui, bue avant un combat, donne un bonus de 2 points.

Le 2e chemin, lui, l’emmène directement sur la route de Toran, où cette fois c’est suite à une mécompréhension que Loup Solitaire peut mourir… Suivi d’une course effrénée poursuivi par un Kraan. Impossible de faire quoi que ce soit d’autre qu’avancer.

On a donc

  1. abords de la forêt, puis route (50 chapitres)
  2. route, puis abords de la forêt (25 chapitres)

On rentrera dans les détails de cette partie dans un autre post.

LES ABORDS DE LA VILLE

Arrivé à proximité d’Holmgard, 3 chemins s’offrent à Loup Solitaire, quel que soit son point d’arrivée, et annoncés directement:

  1. La grand route (et son immense armée démoniaque) (18 chapitres)
  2. La rivière menant la grande rivière Eledil (et ses méandres et courants) (25 chapitres)
  3. Les Catacombes des Anciens ( qui sont interdites pour une bonne raison…) (30 chapitres)

Une fois qu’on s’engage dans l’un d’eux, impossible de passer sur un autre.

On rentrera dans les détails de cette partie dans un autre post.

HOLMGARD

Ah, Holmgard. Cité d’un million d’âmes, et surement 10 fois plus d’habitants. Ah. Non. Pardon, ça, c’est Ankh-Morporkh. Holmgard est une ville en passe d’être assiégée, et en toute logique, les gens sont en pleine panique, à tel point qu’il est difficile d’entrer, puis d’avancer dans la ville. A moins d’avoir un guide.

On a donc 4 chemins majeurs, avec à nouveau la possibilité d’en quitter un pour en rejoindre un autre par moment.

  1. La Voie de l’Inconscience (cf le plus court chemin) (3 chapitres)
  2. La Voie de la Confiance (5 chapitres)
  3. La Voie du Fou (14 chapitres)
  4. La Voie du Marchand (15 chapitres)

On rentrera dans les détails de cette partie dans un autre post.

LA FORÊT

S’il n’y a pas de chemins clairement séparés du monastère jusqu’aux abords de la forêt, ce n’est pas pour ça que des éléments ne sautent pas aux yeux.

Tout d’abord, une porte de sortie:

Sur ces 12 chapitres, les 6 premiers chapitres successifs ont tous une option offerte par Joe Dever : celle de ne pas aller plus loin. On peut difficilement demander au joueur plus explicitement « êtes-vous sûr de vouloir aller plus loin? ». Et effectivement,  s’il continue jusqu’au bout, le joueur a une chance de mourir foudroyé par un druide maléfique, et à minima de perdre une bonne quantité d’Endurance (entre 6 et 10, donc entre 20% et 50% de l’Endurance de Loup Solitaire). Sans contrepartie en échange: le trésor est en 124 !

Il y a 2 autres endroits comme ça où Joe Dever joue le même jeu. Dans le 1er, là encore, le joueur sera brûlé s’il tente sa chance jusqu’au bout. Mais la 2e fois (la fameuse Voie de la Confiance dont je parle pour Holmgard), il faut justement faire confiance au soit-disant guide.

Et maintenant, une boucle infinie:

Vu que d’autres chapitres sont au milieu et n’aident pas à la lecture, voici une version épurée:

Si le joueur ne fais pas attention, il a moyen de se perdre un moment dans ces 9 chapitres.

  • Seuls 3 d’entre eux (ceux entourés de marron) permettent de sortir de la boucle
  • 1 seul chapitre ne permet pas de revenir sur ses pas
  • Et surtout, 2 chapitres (ceux avec le texte en rouge) nécessitent de manger un repas. En l’absence de la compétence Chasse, ou d’un repas, cela signifie une perte de 3 points d’Endurance

On pourrait arguer du fait qu’une fois que Loup Solitaire a mangé une fois il ne devrait pas avoir à manger à nouveau si tôt ou si souvent. Ce à quoi je répondrais que ce cercle signifie clairement que Loup Solitaire s’est perdu. A partir de là, il est impossible de dire combien de temps s’écoule entre chaque chapitre. Et marcher en forêt, ça creuse. Bref, c’est une bataille d’attrition menée avec l’attention du joueur.

Cet enchaînement est notable car c’est l’un des rares endroits où Loup Solitaire peut revenir sur ses pas et tourner en rond. J’en compte 3 autres, tous dans la forêt, et 2 ne sont que des culs-de-sac d’une longueur d’un chapitre. Le 3e fait 3 chapitres de long et concerne l’ascension d’une tour de guet – difficile de ne pas s’en souvenir et d’y retourner !

Cela conclut notre étude macro des chemins du tome 1 !

 

Share

2 réflexions au sujet de « 50 ways to live your Lone Wolf – Partie 5 »

  1. Merci et bravo.

    Mon grand projet secret c’est écrire un LDVELH, et je me bats depuis des mois pour concilier histoire intéressante, faible linéarité et gestion technique pas trop bancale.

    Ce qui est intéressant dans ton article, ce n’est pas tant les graphes (ils sont publics, surtout sur LS où il y a pas mal de littérature) mais ton analyse qui va avec, notamment la boucle de la forêt.

    Bravo et merci.
    Tu es actif sur rdv1 ou la taverne des aventuriers ?

  2. Bienvenue et merci à toi !

    Tant mieux si mon analyse apporte quelque chose. Je reste surpris de ne pas avoir trouvé l’équivalent jusqu’ici (comme pour les graphes, dont la découverte a été douce-amère) :).
    La boucle de la forêt a été une surprise en particulier par son côté unique dans le livre ! Après tout, des catacombes aussi sont un lieu idéal pour se perdre.

    Je ne connais pas ces 2 forums, mais j’irais y faire un tour pour voir si je glane de quoi compléter tout ça :p.

    Grand projet pas si secret que ça, visiblement 😀 ! Bon courage, et visiblement, n’hésite pas à subdiviser ton livre en plusieurs parties séparées. Ca a dû grandement faciliter la conception.
    Le tome 1 est considéré comme le moins intéressant, on verra au tome 2 (si j’y arrive…) comment l’arbre des possibles a été construit.

    Encore merci pour ton commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *