50 ways to live your Lone Wolf – Partie 3

modranvdark_post

Depuis la dernière fois qu’on s’est croisés, j’ai fini par mettre le nez (tiens, même démarrage que la dernière fois) dans cette histoire de Projet Aon. Et j’ai découvert que quelqu’un avait déjà fait l’arborescence avec laquelle je me bats sur Gephi. Elle est même dynamique, claire et permet d’accéder aux différents chapitres.

Je vous le cache pas, j’ai eu un instant de défaitisme, en mode « bon ben en fait, ça existe déjà ce que je fais ». Sauf qu’en fait, non. Leur arborescence me fait gagner du temps. Mais elle manque d’informations.

Du coup, après quelques captures d’écran, et – bien sur – de faux départs, on passe, sur les 56 chapitres qui compose le début, de ça:

Cliquez pour la version agrandie

A ça:

Tome 1 - Partie 1 MaJ

Cliquez aussi pour la version agrandie

Ce qui à moi me parle plus, mais qui pour vous va nécessiter un peu d’explications. Commençons directement par le quadrilatère bleu et zoomons dessus:

Partie1a - 6e sens

Les éléments en trop ont été gommés

LE QUADRILATÈRE BLEU

Le 1er chapitre ouvre 3 possibilités, celle qui permet d’aller au chapitre 141 n’est accessible qu’à la condition que Loup Solitaire possède la compétence 6e sens (cette couleur bleue désigne donc les chapitres accessibles uniquement grâce à cette compétence). Je trouve ça intéressant à plus d’un titre.

1/ C’est le premier embranchement rencontré par le joueur, et, Loup Solitaire commençant avec 5 compétences parmi 9 10 possibles, il y a un peu plus de 50% (55.5, pour être précis) [EDIT du 10/03/2017: 10 compétences. Il y a 10 compétences. Je ne sais pas pourquoi mon esprit a bloqué sur 9] de chances que le joueur l’ait choisie. Si ce n’est pas le cas, on lui donne envie de rejouer l’aventure avec cette compétence.

2/S’il possède cette compétence, un total de 13 chapitres sont concernés avant qu’on rejoigne des chapitres accessibles par d’autres moyens. Cela donne directement un aperçu de l’importance des compétences.

3/ Le chapitre 349 (entouré de jaune dans le graphique, signifiant qu’au moins un objet est gagné dans ce chapitre) marque aussi la première rencontre avec un personnage récurrent de la série, Banedon, un magicien de l’Etoile de Crystal.

On peut difficilement moins faire passer le message « Prenez la compétence 6e sens »… Et c’est vrai: cette compétence prend toute son importance dans le tome 2 (oops, spoiler), et sauve la vie de Loup Solitaire un grand nombre de fois rien que dans ce tome.

A noter en plus que dans l’ensemble du livre, c’est le SEUL moment où plus de 2 chapitres d’affilée sont bloqués par l’accès à une compétence. L’impression d’importance présentée est donc totalement faussée!

La couleur grise n’a que peu d’importance pour vous. Je l’utilise pour identifier les chapitres surnuméraires à des fins de simplification du graphique. En gros, quand un chapitre ne contient qu’une description, et que le seul choix disponible est de passer au chapitre suivant, autant fusionner les deux.

Par exemple, voici le chapitre 333 (en VO):

You have cut your way through the thick undergrowth for nearly half an hour when you hear the beat of wings high above the trees. Looking up you can just make out the shape of a Kraan approaching from the north. It is one of the monsters that attacked the monastery and on its back are two grey-skinned creatures armed with long spears.

These are Mountain Giaks—evil servants of the Darklords, full of hatred and malice. Many centuries ago, their ancestors were used by the Darklords to build the infernal city of Helgedad, which lies in the volcanic wastelands beyond the Durncrag range of mountains. The construction of the city was long and torturous and only the strongest of the Giaks survived the heat and poisonous atmosphere of Helgedad.

Hidden by the trees, you freeze, keeping absolutely still as the Kraan passes overhead and disappears towards the south. When you are sure that it has gone, you move off once again into the forest.

Turn to 131.

Et le 131:

You have covered about a quarter of a mile when you hear shouting and a noise like thunderclaps ahead. Edging nearer, you soon make out a clearing that you recognize to be the site of the ruins of Raumas, an ancient forest temple.

A war party of Giaks, some twenty-five to thirty strong, are attacking the ruins from all sides. Many more of the Giaks are dead or dying among the broken pillars of marble, but still they assault whatever is hidden inside. Suddenly, a bolt of blue lightning rips through the front rank of Giaks sending the armour-clad creatures tumbling in all directions. A Giak, taller than the others and dressed from head to foot in black chainmail, curses at his troops as he whips them forward with a barbed flail.

With weapon ready, you move to the edge of the clearing, under cover of the thick foliage, and try to catch a glimpse of the defenders. To your amazement, the ruins are being defended by a young man no older than yourself. You recognize his sky-blue robes, embroidered with stars. He is a young theurgist of the Magicians’ Guild of Toran: an apprentice in magic.

[Illustration IX]

Five Giaks charge forward, their spears raised to stab the apprentice as he hurriedly retreats deeper into the ruins. You see him turn and raise his left hand just before a bolt of blue flame shoots from his fingertips into the snarling Giak soldiers. Close to where you are hidden, you see a Giak scuttle past and climb one of the pillars of the temple. He has a long curved dagger in his mouth and he is about to jump on the young wizard standing below.

If you wish to shout a warning to the wizard, turn to 241.

If you wish to run forward and attack the Giak when he jumps, turn to 55.

If you wish to pick up a chunk of temple marble and throw it at the Giak’s head, turn to 302.

Or if you would rather turn and leave the battle area and run back into the woods, turn to 101.

Rien ne changerait à n’avoir qu’un seul énorme chapitre (on en trouve de bien plus longs dans le livre). On peut arguer que le temps de changement de chapitre serait l’équivalent d’une coupure de scène dans un film, et ce serait totalement recevable. Encore une fois, je ne les identifie que pour pouvoir refaire un graphique simplifié.

Le triangle marron, lui, représente un chapitre où le hasard pointe le bout de son nez. Le livre met à disposition une table de hasard permettant de tirer un nombre entre 0 et 9 (remplaçant donc un dé à 10 faces, ou D10, à une époque où ils ne couraient pas les rues[1] ). Ainsi, dans le chapitre 302, Loup Solitaire jette une pierre à la tête d’un Giak (sorte de gobelin) pour sauver Banedon et vérifie s’il vise juste. De 0 à 2, c’est un échec, de 3 à 7, c’est une réussite.

Le rond rouge représente un combat contre une ou plusieurs autres créatures.

Enfin, la couleur noire représente un (ou plusieurs) chapitres qui n’apportent rien à être utilisés, dans le sens où d’autres chapitres permettent d’arriver au même résultat (ou mieux) à moindres risques. Relisez le 131 ci-dessus.

  1. Possibilité 1: Prévenir le magicien du danger. Celui-ci se retourne et foudroie le Giak. Les autres fuient. Emballez, c’est pesé.
  2. Possibilité 2: Attaquer le Giak. C’est un combat très facile (j’y reviendrais plus loin[3]), mais qui comporte quand même un risque de perdre des points d’endurance.
  3. Possibilité 3: Lancer une pierre. 70% de chances de tuer le Giak (même résultat que la possibilité 1), 30% de chances de le rater et de devoir l’affronter (ie possibilité 2)
  4. Possibilité 4: Abandonner le mage à son triste sort [2], ce qui fait arriver au même chapitre que si on le sauve, mais sans l’objet qu’il nous donne.

==> La possibilité 1 est le chemin optimal, le moins risqué et comportant le plus de récompenses. L’humain étant parfaitement rationnel (*quinte de toux*), il est évident qu’il va la prendre.

Le chapitre 56, lui, fait revenir sur un des chapitres atteint normalement par les 2 autres choix du chapitre 1. Bref, c’est gâcher son 6e sens.

Voici la légende jusqu’ici:

Légende1

Et nos 13 chapitres peuvent être résumés en « Loup Solitaire, suivant son instinct, s’enfonce dans la forêt hors des sentiers battus. Il sauve Banedon, un jeune mage de L’Etoile de Crystal, un cercle de mages, qui lui donne un pendentif en retour. »

Tome 1 - Partie 1 en bref

Ca a du bon d’être puni, des fois…

Au final, on n’a pas parlé de risques. Ce sera dans un autre chapitre, qui contiendra aussi des définitions comme le Loup Solitaire Moyen, et des explications sur le combat.

[1] Vous voulez identifier un rôliste? Présentez lui un dé à 6 faces et demandez lui ce que c’est. S’il répond « un dé », ce n’est pas un rôliste. S’il répond « un D6 », c’est un rôliste

[2] [Spoiler alerte] Il s’en tire. Personnage récurrent, vous vous souvenez?

[3] J’ai l’impression d’être Ted de « How I met your mother ». Attendez-vous à recroiser souvent la phrase « J’y reviendrai plus tard ». Et, si comme ses enfants, vous me demandez « ça va être long? », je vais vous répondre « Oui. »

4 réflexions au sujet de « 50 ways to live your Lone Wolf – Partie 3 »

  1. Une série d’article vraiment passionnante.
    Ça méritait bien un petit commentaire pour te remercier pour ton travail !
    Hâte de lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *